Affaire Terra : la Corée du Sud cherche à invalider le passeport de Do Kwon – Quelle serait la conséquence ?

Sommaire

L’étau se resserre sur Do Kwon, le fondateur de Terraform Labs, la société à l’origine de la chaîne de blocs Terra (LUNA). Des procureurs sud-coréens ont demandé au ministère des Affaires étrangères d’invalider son passeport afin d’accélérer son retour en Corée du Sud.

La Corée du Sud fait tout pour sauver Do Kwon

Hier, le 14 septembre, nous vous informions que Do Kwon , le fondateur de la blockchain Terra, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt en Corée du Sud.

Depuis l’explosion de l’écosystème Terra en plein vol un réfugié à Singapour, la situation pour Do Kwon se détériore à nouveau.

Selon un rapport du journal sud-coréen Munhwa, les procureurs ont demandé au ministère des Affaires étrangères du pays d’invalider le passeport de Do Kwon . Parallèlement, 5 autres personnes liées à Terraform Labs sont concernées par cette demande du ministère public.

Selon le droit international, toute personne dont le passeport a été annulé doit être immédiatement expulsée vers son pays d’origine. Selon Munhwa, une opération qui permettrait donc à la Corée du Sud de confisquer Do Kwon dans un délai maximum d’un mois.

Bien que Do Kwon soit bientôt contraint de retourner en Corée du Sud, les autorités affirment qu’elles continueront à insister pour que lui et ses acolytes remettent volontairement leurs passeports à l’ambassade de Corée du Sud à Singapour avant la fin de la procédure.

L’écosystème Terra toujours présent ?

Malgré les difficultés auxquelles Do Kwon est confronté, une partie de la communauté Terra continue de croire en l’avenir du projet.

Celui-ci est désormais divisé en deux blockchains distinctes : Terra (LUNA), la nouvelle chaîne, et Terra Classic (LUC), la chaîne initiale avant la catastrophe.

Les capitalisations des deux crypto-monnaies atteignent toujours des sommets de 1,9 milliard de dollars US pour LUNC et de 470 millions de dollars US pour LUNA.

En l’espace de deux jours seulement, du 9 au 11 septembre, le prix de la LUNA a plus que triplé, passant de 1,9 dollar à près de 6,40 dollars. Un mouvement assez inattendu et soudain, sans véritable fondement. Au moment où nous écrivons ces lignes, le prix de la LUNA s’est également à nouveau effondré et approche les 2,90 dollars.

La chute de l’écosystème Terra est loin d’être terminée. Nous vous conseillons d’être extrêmement prudent avec les crypto-monnaies qui y sont liées, car leurs prix sont particulièrement instables et corrélés à de potentielles mauvaises nouvelles à venir concernant l’équipe de Terraform Labs.

>> Faites vos premiers pas dans l’univers des Cryptomonnaies sur Binance <<

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux :

Share on telegram
Telegram
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp

Laissez un commentaire